Mot du président, Éric Matteau

Une année 2017-2018 bien remplie

En cette fin d’année universitaire, nous sommes fiers du bilan de nos travaux. Notre équipe a effectué plus de 500 services-conseils aux membres et a organisé près de 20 activités de formation, de consultation et de réseautage. L’APAPUL a également mené à terme deux dossiers majeurs soit la restructuration du Régime de retraite et du Fonds de défense professionnelle. Une année bien remplie qui se traduit par des gains financiers pour les membres.

Lenteur pour l’amélioration du processus de dotation des emplois

Du côté des relations de travail avec l’Employeur, nous constatons que certains dossiers cheminent plus lentement que nos membres le souhaitent. C’est le cas de la révision du processus de dotation. Depuis près d’un an, l’APAPUL fait des représentations soutenues afin de faire évoluer ce processus selon les besoins du personnel professionnel. En novembre dernier, une analyse de la situation a été présentée par notre équipe à la Direction des ressources humaines. Alors que les témoignages de membres ayant perdu confiance envers ce processus continuent de se multiplier, on nous rapporte que le dossier n’a toujours pas été priorisé par le VRRH.

Dans le même ordre d’idées, lors de notre conférence animée sur le développement de carrière le 28 mars dernier, nous avions invité l’Employeur à prendre place parmi les intervenants. Malgré un nouveau plan stratégique misant sur le développement de carrière, force a été de constater que la vision de la direction n’est pas encore mise en application. On nous a répondu que la réflexion sur le futur de la dotation des emplois à l’Université n’était pas encore assez avancée pour être partagée.

Je l’ai souvent mentionné, l’approche de l’APAPUL est différente des autres syndicats et encourage des relations de travail basées sur les intérêts. Cette méthode, qui nous est chère, est cependant difficilement praticable lorsque l’autre partie traite nos demandes comme si elles provenaient d’un syndicat traditionnel.

À la veille du renouvellement de notre convention collective, les deux parties vont devoir évoluer conjointement afin de parvenir à des résultats desquels notre communauté sera fière.

Le personnel professionnel veut croire en un processus de dotation qui soutiendra leur développement de carrière. Un processus qui serait animé par les mêmes valeurs que celle de notre grande institution. Quels sont les gestes concrets qui seront posés afin d’améliorer la situation actuelle? Nous espérons grandement que des actions seront posées à brève échéance.