Deuil

La personne professionnelle bénéficie de jours de congé, sans réduction de salaire, à l’occasion du décès d’un proche parent.

Nombre de jours de congé permis en regard du degré de parenté 
Degré de parentéNombre
Conjoint, conjointe, enfant de la personne professionnelle, enfant du conjoint ou de la conjointe7 jours
Père, mère, frère, soeur, demi-frère, demi-soeur de la personne professionnelle 5 jours
Père, mère du conjoint ou de la conjointe, belle-soeur, beau-frère, beau-père, belle-mère, petit-fils, petite-fille, bru, gendre3 jours
Grand-père, grand-mère de la personne professionnelle 2 jours
Neveu, nièce de la personne professionnelle 1 jour

La personne professionnelle a droit à une (1) journée additionnelle de congé, sans réduction de salaire, pour assister aux funérailles du proche parent décédé si ces dernières ont lieu à une distance de plus de cent soixante (160) kilomètres de la résidence de la personne professionnelle. 

Puisque le deuil est propre à chaque personne, c’est à la personne professionnelle de décider du moment où elle utilisera les  jours de congé pour deuil auxquels elle a droit.

Prolongation de la période

La personne professionnelle peut ajouter à cette période un congé sans traitement (maximum de 15 jours ouvrables), des jours de vacances ou encore des heures supplémentaires accumulées.

Référence à l’article 40.1

 

Votre supérieur immédiat ou supérieure immédiate vous demande d’effectuer de nouvelles tâches et cette situation s’apparente à un cumul temporaire de fonctions ? Communiquez avec une personne de l’équipe de l’APAPUL pour obtenir des conseils.

 

Document entier de la convention collective